L’Offensive Socialiste, c’est quoi ?

L’Offensive Socialiste est une sensibilité du Mouvement des Jeunes Socialistes d’inspiration marxiste, résolument socialiste, laïque, républicaine et internationaliste.
Sensibilité issue du Congrès du MJS de Bordeaux (2007), de nombreux camarades, groupes ainsi que fédérations se réclament de nos positions. Lors  du  Congrès  du  MJS  de Grenoble  (2009),  notre  sensibilité  a  participé  à  la  rédaction  du  texte  de  la  motion  1 «  le  choix  du  mouvement,  un nouveau  MJS  pour  de nouveaux combats ». C’est Johann CESA qui nous représente au bureau national.

Nous avons décidé à travers un bulletin et ce site de mener le débat sur les thématiques spécifiques à la jeunesse dans le parti socialiste, le MJS, et au sein de toute la gauche.
Les discriminations, la précarité, les incertitudes à l’égard de l’avenir, les conditions d’études, l’insertion professionnelle sont autant de questions auxquelles il faut répondre pour que la jeunesse puisse envisager l’avenir avec sérénité. Les réponses du Parti Socialiste en la matière sont largement insuffisantes, nous souhaitons peser sur le parti pour infléchir son orientation.

Si la jeunesse a une unité réelle en qualité de groupe générationnel spécifique ayant des intérêts et des aspirations propres, nous ne l’abordons pas comme entité déconnectée du reste de la société. C’est pourquoi nous faisons également d’Unité un lieu débat politique sur tout ce qui interpelle les militants socialistes aujourd’hui.

Ce bulletin a vocation à réunir tous ceux dans la jeunesse qui souhaitent ancrer le Parti Socialiste à gauche.

Ce Parti nous appartient, à nous d’en faire un instrument d’émancipation de la jeunesse !

L’unité : un programme, une méthode

Unité est le journal de jeunes socialistes qui cherchent à faire vivre un programme clairement à gauche au sein de la jeunesse socialiste. Le titre de notre journal définit notre rassemblement car l’unité est pour nous tout à la fois un programme et une méthode.

Un programme tout d’abord, car l’unité caractérise notre vision de la société : unité de la jeunesse, du salariat, de la gauche.

Unité de la jeunesse contre ceux qui opposent la révolte d’une jeunesse des cités, promise à un avenir fait d’exclusion et de galères multiples, et la lutte contre le CPE, assimilée à une victoire de la jeunesse des « classes moyennes ». Au contraire, nous considérons que les catégories ne sont pas si tranchées, il n’y a pas deux jeunesses mais bien une jeunesse, une génération confrontée à sa difficile insertion dans une société. Cette génération, multiple, métissée, connaît les mêmes difficultés, à des degrés divers, qu’elle soit étudiante, salariée ou au chômage. Études, logement, travail, la dure réalité économique et sociale forge l’unité de cette jeunesse. Et c’est par un programme d’urgence que les socialistes doivent répondre à ces enjeux.
Unité du salariat, alors que 90 % des personnes qui travaillent sont salariés, que 90% des salaires sont inférieurs à 2 500 €, que le chômage de masse précarise l’ensemble de cette classe sociale qui vit de la vente de sa force de travail. Plutôt que d’opposer public et privé ou « classes moyennes » et pauvres, nous pensons qu’il y a une cohérence forte et profonde dans ce salariat : il faut travailler à son unification, préalable nécessaire à son émancipation.
Unité de la gauche, car l’opposition inconditionnelle et tranchée, théorique et idéologique, entre deux gauches, l’une sociale-libérale et l’autre antilibérale, débouche sur une impasse stérile et démobilisatrice. Il n’y a qu’une seule gauche, composite, éclectique, incohérente même parfois. La tâche des socialistes est de l’unifier et de la représenter.
Mais l’unité ne pourra se déployer que si elle pénètre nos méthodes de travail :

Unité de la gauche signifie rassembler l’ensemble des forces de gauche (Verts, PC, PG, Radicaux, MRC, NPA, gauche antilibérale). L’expérience de la gauche plurielle a montré ses limites, parce qu’il n’y avait pas d’engagement des uns vis-à-vis des autres, dans le débat comme dans l’action, en respectant scrupuleusement les différentes sensibilités. Il faut un programme commun à la fois pour gagner et gouverner.
Unité du parti socialiste, car, quels que soient les désaccords (parfois profonds), seul un grand parti socialiste peut être en mesure de constituer une alternative politique. Le parti socialiste est l’outil de la gauche pour transformer la société. En son sein, nous travaillerons à la construction d’un véritable pôle de gauche.
Unité des jeunes de gauche au sein du parti socialiste, enfin, sur la base d’un travail collaboratif, ouvert et non exclusif, avec l’ensemble des réseaux jeunes qui se reconnaissent dans une orientation clairement et fièrement affichée à gauche, c’est-à-dire socialiste. Comme le disait Jaurès, l’unité sera « faite de la dignité antérieure de chacun de nous ».

2 Responses to L’Offensive Socialiste, c’est quoi ?

  1. TRANNOY dit :

    Camarades, bravo pour votre combat.
    Je vous suggère de rajouter le MRC dans vos liens ( http://www.mrc-france.org ).
    Salut et fraternité,

  2. Nicolas Semaille dit :

    L’inspiration marxiste, laïque, républicaine et internationaliste est un retour aux sources du socialisme plus que jamais nécessaire…
    On ne peut qu’approuver, bravo!

    Nicolas Semaille (Belgique)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :