Salariés et petits patrons, unissez-vous ?

La droite a bien changé depuis les années 1970… La bonne vieille sensibilité réactionnaire de nos grands-parents, teintée de poujadisme et de nationalisme franchouillard, semble vouée à disparaître sous les coups du libéralisme mondialisé triomphant des traders et des communicants. Et surtout de sa traduction politique que constitue la droite paillette atlantiste et « m’as-tu-vu » de Sarko. Pour les jeunes comme pour les vieux cons de droite, le maréchal ou le général doivent laisser la place à Johnny, Jeanne d’Arc doit s’effacer devant Paris Hilton.

Lire la suite

Tout ça pour ça ? De Londres à Copenhague, le capitalisme pyromane est un piêtre pompier…

Par Jean-François Claudon (75)

« Pour réduire un peu le[s émissions de] CO2, il faut en brasser de l’air »… Le jeu de mot qui ouvre la 1ère page du Canard enchaîné du 16 décembre n’est pas loin de la vérité quand il résume la conférence sur le climat de Copenhague à la somme des vains discours qui s’y sont succédés. Hugo Chavez a peut-être été encore plus précis. En réponse à l’échec de la conférence, la président vénézuélien a lancé aux dirigeants des grands pays capitalistes cette phrase provocante qui n’en est pas moins pleine de sens : « si le climat était une banque, vous l’auriez déjà sauvé » ! Il est vrai que ces pays, qui ont dépensé, sans contre-partie de la part des banques banqueroutières, des milliers de milliards pour sauver les responsables de la crise financière, semblent bel et bien incapables de faire le moindre effort pour sauver la planète. Sauver les banquiers avant la banquise ? Sauver l’économie mondiale avant la planète elle-même ? Ce sens des priorités laisserait songeur n’importe quel salarié.

Lire la suite

Il faut descendre l’ascension !

Par Sébastien Duhaut (75)

L’ascension sociale n’est pas une valeur de gauche. D’ailleurs, c’est une valeur de merde. Sur le terrain de la « réussite », de l’« ambition », des « self-made men » et autres rêves à l’américaine avec plein de dollars, nous mordrons toujours la poussière. Il faut changer de terrain.

Notre programme, ce n’est pas une société avec de la circulation entre les classes, mais une société sans classes.

Ce n’est pas la lutte contre les inégalités de naissance, mais la lutte contre l’inégalité en soi.

D’ailleurs, il est peut-être préférable qu’une société inégalitaire, tant qu’à faire, le soit de manière figée, héréditaire. Car rien n’est plus détestable que le petit animal ambitieux, arrogant, agressif, qui parti de sa niche sociale de petit-bourgeois, sort les babines et griffe tout ce qui passe pour grimper les échelons, au mépris de la vie des autres et de la sienne.

Lire la suite

Unité 27 : En direct du 9e congrès du MJS

Lisez le numéro 27 d’Unité, le journal de l’Offensive Socialiste, rédigé à l’occasion (et en direct) du 9e congrès du Mouvement des Jeunes Socialistes à Grenoble.

Unité 27

Jaurès toujours aussi actuel

Par Julien Guérin (CNA)

Jaures, pont entre le passé et l'avenirCette année 2009 marque le 150ème  anniversaire de la naissance de Jean Jaurès.  L’homme de l’unité socialiste, l’orateur pacifiste, le brillant intellectuel, le député défendant avec fougue les droits sociaux ou la laïcité reste une référence pour la gauche française. Depuis le début de l’année, les commémorations ont été nombreuses (articles, colloques, livres…) et la ville de Toulouse, où Jaurès fut élu et enseignant, a mis en place tout un programme pour rappeler à la population l’itinéraire de l’enfant de Carmaux. Il ne s’agit pas ici de faire une biographie complète de Jaurès, il existe de très bons ouvrages pour cela, mais de voir ce qui dans son parcours peut être utile à la gauche d’aujourd’hui.  Lire la suite

25 en 2 ans ! Le nouveau numéro d’Unité vient de paraitre

Au sommaire de ce numéro spécial de 12 pages, retrouvez notre dossier consacré à l’unité de la gauche. Le comité de rédaction d’Unité a décidé de donner la parole aux composantes de la jeune gauche afin de les interpeller sur leur vision de l’unité (seuls les Jeunes Verts n’ont pas souhaité s’inscrire dans cette démarche. Dommage !).

Les articles tronqués seront bientôt disponibles sur ce blog.

Cliquer ici pour lire Unité n° 25

Lire la suite

République démocratique et république sociale

jaures plaidant pour la paix internationaleJaurès naissait il y a tout juste 150 ans. Il est mort il y a 95 ans, le 31 juillet 1914,  assassiné alors qu’il engageait toute son énergie dans une lutte sans merci contre la guerre impérialiste. Les commémorations officielles vantent les mérites du tribun républicain, du grand humanistes, du combattant laïque et pacifiste. Mais elles oublient l’essentiel : le dirigeant et l’intellectuel socialiste, dont l’idéal n’est autre qu’une société humaine sans classe, où l’égalité absolue va de paire avec une liberté sans limite. C’est sa boussole, son fil à plomb. Le Jaurès humaniste qu’il est de bon ton de célébrer actuellement n’existerait pas sans cette analyse socialiste à long terme. Pour Jaurès, il est inadmissible de renoncer à l’idéal en prétextant les pesanteurs du réel.

« […] On s’imagine très souvent que le régime de l’État socialiste sera le développement de l’État actuel, c’est-à-dire de la contrainte, de la bureaucratie, des monopoles. Il n’en est rien. Théoriquement l’État aujourd’hui, surtout l’État républicain, est l’expression et l’organe de la volonté commune et de l’intérêt public. Mais en fait il est au service de certaines classes qui ont, selon le hasard des événements ou les lois profondes des sociétés, la prépondérance effective.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :