Edito Unité n°46 (juin): Exigence de victoires… et de conquêtes

le journal de l'Offensive SocialistePar Johann CESA (42)

Vingt-quatre ans que le peuple de gauche attendait ça ! Vingt-quatre ans sans victoire aux présidentielles, que ce fut long pour notre génération !  Dix ans que la droite vide les caisses publiques pour mieux remplir celles du privé. Cinq ans que Sarkozy et sa bande du Fouquet’s s’ingénient à détruire les germes de socialisme qui couvent dans le terreau de notre pacte républicain. Deux semaines à devoir supporter une fin de campagne rendue irrespirable par les boules puantes buissono-fascistes envoyées à tout-va. Le 6 mai, le salariat a pris sa revanche et a rendu d’un seul coup tout ce que la droite lui a donné en 10 ans.

C’est déjà maintenant ! François Hollande et le gouvernement Ayrault n’ont pas failli et les premiers promesses électorales ont déjà été tenues. Des plus symboliques comme la charte déontologique pour les ministres aux mesures urgentes comme le blocage des loyers et l’augmentation substantielle de l’allocation de rentrée scolaire.

A confirmer. Voilà, le changement est en marche. Mais cette victoire acquise avec brio par François Hollande ne suffit pas ! Il faut confirmer   cette aspiration au changement à l’Assemblée Nationale. Il faut à ce pays une   belle majorité rouge-rose-verte dont le PS serait le pivot à même de garantir au salariat de nouvelles conquêtes sociales qui ne pourront se   construire qu’en rupture avec l’ordre établi !

Changer l’Europe. C’est appuyés sur une gauche unie et sur un programme de législature faisant de la « finance » l’ennemi public n° 1 que nous redonnerons espoir à tous les salariés d’Europe. Après avoir chassé Sarko-Fillon en France, il faut mettre hors d’état de nuire les Merkel, Barroso, Juncker, Monti qui ont pris tout ce qui restait dans les poches des salariés grecs, portugais, italiens et espagnols afin de rembourser les banqueroutiers. Non à l’austérité ! Oui au nouveau traité qui, à notre sens, ne saurait être autre chose qu’un pied de nez aux peuples s’il n’était pas débattu publiquement et ratifié par voie référendaire !

Voici ce qui attend le nouveau Président de la République et -nous l’espérons- la nouvelle majorité de gauche. Les attentes sont aussi grandes que les conquêtes à réaliser ! Cette espoir né dans un bulletin de vote ne devra pas se transformer en des lendemains qui déchantent. Sinon, ce n’est pas 24 ans que la génération qui arrive devra attendre… A la gauche d’agir, en conformité avec les aspirations profondes du peuple, pour que la peste brune marine, forte de ses 17, 9 % d’un soir, ne devienne jamais notre avenir…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :