François Hollande annonce un coup de pouce du SMIC dès juillet

Par Johann CESA (42)

Voilà une information passée complètement inaperçue depuis trois jours. Ce vendredi, nous ne pensions pas écrire cet article tant il paraissait évident que la presse allait reprendre, commenter et gloser le passage en question de l’interview de François Hollande donné à Libération. C’est pourtant une question qui taraude une large majorité des salariés de ce pays : que feront les socialistes pour le SMIC et le niveau général des salaires ?

Depuis des mois, la réponse pouvait se résumer à un bien vague « on verra ». En politique, le dilettantisme est souvent la pire des solutions pour la gauche : il désespère ceux qui attendent beaucoup d’elle sans désarmer le moins du monde les porte-flingues du camp d’en-face qui attendent de sa part un renoncement total. Le choix fait par l’état-major de François Hollande de temporiser sur la question des salaires était le pire qui soit, car les salariés voyaient bien, eux, que leurs factures augmentaient et que leurs revenus baissaient… Nous ne pouvions en outre qu’être inquiets à la vue du tract de campagne de François Hollande sur le pouvoir d’achat où ni le SMIC, ni les salaires ne figuraient. On voyait aussi et surtout nos camarades du Front de Gauche dénoncer le manque d’ambition de la politique salariale que mènerait le candidat socialiste s’il venait à être désigné par le peuple.

De nombreux commentateurs l’ont remarqué, c’était bien la première fois qu’un candidat du PS faisait une campagne sans rien promettre sur ce sujet. Jusqu’au mois de mars, nous devions nous contenter de l’affirmation sibylline selon laquelle le candidat du PS avait « renoncé à toute revalorisation immédiate du SMIC en cas de victoire, mais promet des gestes futurs et réguliers ». En 11 mars, sur M6, François Hollande avait précisé ses intentions en matière d’évolution du salaire minimum, un sujet qui avait divisé les socialistes durant la primaire : « Chaque fois que la croissance est de 1 point, l’augmentation du SMIC pourrait être de moitié, 0,5. Voilà qui éviterait les questions de savoir s’il faut donner un coup de pouce », expliquait alors le candidat socialiste, selon Les Echos du 13 mars 2012. Des économistes de droite avait même signifié qu’une telle mesure appliquée dès 2007 aurait permis d’avoir un SMIC horaire de 9,56 € au lieu de 9,22 € soit 52 € par mois de plus que le niveau du SMIC actuellement. Bref, pas de quoi couper trois pattes à un canard…

Le PS et son candidat devaient franchir le gué ou rebrousser chemin s’ils ne voulaient pas être submergés par les vagues contradictoires qui fondaient sur eux. Si le PS revenait sur ces bien vagues promesses, c’était à coup sûr l’alliance au centre et Bayrou premier ministre. Mais, comme souvent dans son histoire, tout du moins dans les heures décisives, le PS a fait le bon choix. Ce vendredi, François Hollande a en effet clairement annoncé qu’il y aura « dès juillet. un geste sur le SMIC, un acte sur le SMIC car […] vous savez que les prix ont augmenté plus sensiblement ces derniers mois ». Ce qui augmente également ces derniers mois, ce sont les intentions de vote qui se porteraient sur Jean-Luc Mélenchon et il a réussi -reconnaissons lui au moins ce talent- à installer la revendication du principal syndicat de salariés de ce pays, le SMIC à 1700 € net à la fin de la mandature, au cœur du débat politique.

Ce qu’il faut, c’est un coup de pouce significatif, bien supérieur à l’inflation, pour que les salariés en profitent pleinement. Le salaire, c’est encore l’outil le plus simple et le plus efficace pour mieux redistribuer les richesses. C’est le moyen d’envoyer un signal clair au salariat, comme le fit Jean Auroux sous la présidence de Mitterrand en augmentant immédiatement le SMIC de 10 %. C’est aussi et surtout un message envoyé à la figure du « seul adversaire » de François Hollande, le monde de la finance, qui piaffe déjà d’impatience à l’idée de mettre la France à genoux une fois la gauche de retour au pouvoir.

Publicités

One Response to François Hollande annonce un coup de pouce du SMIC dès juillet

  1. Peretz says:

    Lier l’augmentation du SMIC à la croissance est une erreur, pour la bonne raison que la croissance est une conséquence de l’augmentation de la masse salariale et non le contraire; En revanche réguler cette augmentation (nette de l’inflation) de façon quasi permanente est une bonne chose. Avec au départ une forte augmentation de rattrapage. Il faudra compenser cette nouvelle charge salariale pour le PME/PMI pour ne pas plomber leur bilan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :