« Baisse tendancielle » de la hausse du chômage : une sale journée de plus pour Sarko !

Les 5 millions de chômeurs, que la France de Sarkozy compte, vont être contents de l’apprendre : le candidat-président a en effet annoncé aujourd’hui sur France Info une « augmentation assez modérée » du nombre de demandeurs d’emploi pour le mois de févier. Il a même parlé sans fausse honte d’une « baisse tendancielle de l’augmentation du nombre de chômeurs »… Il fallait oser ! La droite n’a peur de rien, mais elle ne sait surtout plus quoi inventer : Christine Lagarde avait forgé ce concept fumeux de la « baisse tendancielle » de la hausse du chômage dès 2007. C’était avant l’entrée du monde dans la crise systémique du capitalisme financier, mais qu’à cela ne tienne ! A droite, on sait trouver les éléments de langage jusque dans les fonds de tiroir. Pourquoi ce réemploi impromptu d’un concept inventé avec sa fulgurance coutumière par l’actuel directrice générale du FMI ? Parce qu’il témoigne d’une « reprise économique sensible » ? Bigre ! Une hausse du chômage qui devient le signal d’une reprise généralisée, seule Sarko pouvait avoir le toupet suffisant pour sortir une telle énormité. Et ce véritable retour aux Trente Glorieuses est dû à qui ? A Sarkozy, pardi ! En effet, cette fameuse reprise en pleine crise date du moment où l’Europe -comprenez Nouveau Supermenteur- s’est employée à « résoudre la crise financière de la Grèce, cette crise financière qui créait une crise de confiance qui créait elle-même une crise économique »… Non vraiment, rien à redire, c’est du grand art !

Si l’on y réfléchit bien, force est de constater que Supermenteur II n’a pas beaucoup de marges de manœuvre sur la question du chômage. Il ne peut que faire profil bas, lui qui s’est évertué à augmenter le chômage par tous les moyens. Ce n’est pas la croissance qu’il est allé chercher avec les dents, mais bien la barre -franchie sans coup férir !- des 5 millions de salariés privés d’emploi. Sarko est tout de même le seul président, Chirac compris, qui a à ce point favorisé le sur-travail des uns et le sous-travail des autres. Le « travailler plus pour travailler plus », c’est sa marque de fabrique ! Les heures supp’, si rarement payées aux salariés, c’est son gros kif ! Le dogme du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux, c’est sa conviction politique la plus profonde !

Mais notre champion ne s’est pas arrêté là, loin s’en faut. On le comprend, il voulait tellement franchir la barre qu’il s’était fixée… Peu de gens savent qu’en 2009, Sarko a financé le chômage partiel forcé de 600 000 salariés en déboursant la modique somme de 300 millions d’euro. Il a réussi le tour de force de partager le chômage au lieu de partager le travail, tout en laissant le patronat baisser les salaires, écouler leur stock et maintenir des taux de profit à un niveau plus qu’honorable. Voilà la triste bilan de Sarko, l’apôtre de la « baisse tendancielle » de la hausse du chômage : plus de 5 millions de chômeurs, probablement plus d’un milliard d’heures supp’ dissimulées, soit l’équivalent de 600 000 emplois à plein temps, et 150 000 postes supprimés dans la fonction publique. On comprend mieux, en rappelant ces quelques chiffres, les circonvolutions lagardiennes auxquelles notre cher président est contraint sur la question si brûlante du chômage…

Il est d’ailleurs piquant de constater que Sarko a proféré cette provocation éhontée le jour même où le mouvement de contestation contre la politique de Merkel commence à faire tâche d’huile dans la fonction publique d’outre-rhin. Le fameux modèle rhénan que le laquais d’Angela se sent obligé de porter aux nues dès qu’un journaliste croise son chemin ne paraît pas si indépassable qu’on veut bien nous le faire croire. Une déclaration malheureuse et de mauvaises nouvelles venues du paradis pour actionnaires qu’est en train de devenir l’Allemagne : non vraiment, sale journée pour Sarko… Tout laisse à croire qu’il va falloir qu’il s’y habitue !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :