Réprimer les sites religieux extrémistes : la fausse bonne solution

Mohamed Merah est mort. L’intervention du Raid a pris fin et tous vont s’interroger sur l’issue de l’opération. Comme l’on peut se poser des questions sur les 31 heures d’interventions qui ont lentement mais surement fait monter la mayonnaise de l’émotion.  Comme l’on peut s’interroger sur les moyens utilisés par le Raid qui ont privilégié les grenades étourdissantes au lieu de gaz lacrymogène dans un espace confiné (sans effet dans ce cas puisque le Raid a fait sauter les fenêtres). On peut aussi s’interroger sur le temps mis par la police pour retrouver le tueur présumé : aurait-on peut éviter les assassinats de l’école judaïque ? Sans oublier que le présumé innocent figurait sur une liste noire l’interdisant de se rendre sur le sol américain. Et que dire de l’utilisation de caméras sous la porte ? Dispositif moins discret que des caméras thermiques. On peut enfin s’interroger sur la balle du sniper qui a mis fin aux jours de Merah alors que ce dernier tirait «  à l’aveugle ». Toutes ces questions, peut-être légitimes trouveront leurs réponses dans les prochains jours suite à l’ouverture de l’enquête. Elles empoisonneront le dernier mois de campagne électorale. Terminer les débats sur la redistribution des richesses, la fiscalité, les retraites. Ce sera insécurité, immigration et « place de l’Islam » en France. Nicolas Le Pen se frotte déjà les mains.

Hier, il n’a pas trainé à faire des effets d’annonces tonitruantes, moins de deux heures après l’assaut. Mister super-ministre de l’Intérieur refait surface. Il n’est jamais aussi bon que sous ses habits de sécuritaire et de père protecteur. Voilà qu’il propose, entre autres, de réprimer « propagation et l’apologie d’idéologies extrémistes ». Dans son discours du soir à Strasbourg, il fait un parallèle avec les sites pédophiles et de pédopornographies en vantant les mérites de la répression. Erreur sur toute la ligne. Souhaitant supprimer des libertés individuelles au profit de lois sécuritaires prises sous l’effet de l’émotion cette proposition est une fausse bonne idée. Si l’on reprend son parallèle avec la répression sur les sites pédophiles, les experts du renseignement indiquent qu’ils ont de plus en plus de mal à mettre la main sur des potentiels pédophiles puisque ceux-ci prennent un temps d’avance sur la législation. Ils sont devenus beaucoup plus méfiants, ils masquent leurs adresses IP en passant par un proxy et l’anonymat règnent sur les forums. Tiens, tiens, c’est d’ailleurs grâce à l’adresse IP de Mohamed Merah utilisée sur le site du boncoin.fr que les enquêteurs ont peu le retrouver. Avec cette loi, le présumé innocent n’aurait pas commis son erreur et serait toujours en cabale. De plus, les agents du renseignement créent, eux même des forums de discussions pour identifier des probables terroristes. Ils n’ont pas attendus les discours de Sarko pour traquer les réseaux terroristes sur le net.

On peut se féliciter que notre candidat François Hollande ne soit pas rentré dans ce petit jeu de qui aura la meilleur proposition liberticide.  Charge à la gauche de replacer le social au cœur du débats politique puisque racine de tous les maux de notre société.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :