Martine Aubry : « Nous ne serons pas la gauche molle ! »

Pour battre Sarkozy et Le Pen, nous devons mobiliser les électeurs de gauche par un programme centré sur les objectifs de réduction du temps de travail sur la semaine et sur la vie (35h effectives, retour  à l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans), d’augmentation des salaires (à commencer par le SMIC), de plafonnement des plus hauts revenus.

Les 35h, la retraite à 60 ans sans décote, le SMIC à 1700 euros, le revenu maximum à 20 fois le SMIC : autant de points qui devront être débattu  afin d’aboutir à un programme commun de la gauche.

Porter  le SMIC à 1700 euros brut mensuel.

Martine Aubry est la seule candidate aux primaires citoyennes  à proposer un double coup de pouce annuel au SMIC, ce qui le porterait à 1650 euros brut en fin de mandature.

Faire des 35 heures, durée légale, la durée effective hebdomadaire de travail.

Martine Aubry est celle qui a institué cette dernière grande conquête sociale du XXe siècle que sont les 35h. Elle se dit aujourd’hui fière de cette réforme et propose de revenir sur les contre réformes mise en place par Sarkozy et ses complices à commencer par la défiscalisation des heures supplémentaires, « véritable usine à fabriquer des chômeur sur les fonds publics ».

Rétablir l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans.

Martine Aubry propose de rétablir l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans et à taux plein pour ceux qui ont commencé à travailler jeunes ou qui ont occupé des métiers pénibles.

Plafonner les revenus à 20 fois le SMIC.

Martine Aubry propose un plafonnement de même hauteur pour les salaires des dirigeants des entreprises publiques et des entreprises privées dans lesquelles l’Etat a une participation.

L’orientation de Martine Aubry est celle d’une plus juste répartition des richesses. Le débat se situe sur le niveau d’exigence de chaque réforme et sur la capacité de la gauche à les mener à bien.

Ayant aussi un projet à long terme, elle annonce la sortie progressive du nucléaire. Tirant des leçons de l’échec des stratégies militaires, elle se prononce pour le retrait, dans les six mois, des troupes françaises d’Afghanistan. Quant au non-cumul des mandats, Martine Aubry a une position claire et ne repoussera pas cette question à 2014 !

C’est pourquoi, voter Martine Aubry aux primaires citoyennes, c’est assurer un débouché de second tour à tous  les électeurs de gauche, quel que soit leur choix au premier tour de l’élection présidentielle. 

C’est enclencher une dynamique pour une gauche unie, capable de porter le programme de transformation sociale dont les salariés ont besoin !

Publicités

One Response to Martine Aubry : « Nous ne serons pas la gauche molle ! »

  1. Françoise Pottie says:

    Vite! Martine! Parce qu’elle est rigoureuse, ambitieuse, qu’elle rassemblera toute la gauche en 2012, qu’elle ne décevra pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :