11 septembre, et maintenant ?

drapeau américainPar Tuncay Cilgi (64)

Une décennie après la tragédie du 11 septembre les fantômes du terrorisme n’ont toujours pas fini d’hanter les quatre coins du globe.

L’effondrement des deux tours jumelles du World Trade Center, consécutive à la collision des deux avions détournés par les auteurs des attentats, a produit une onde de choc mondiale. Les Etats-Unis d’Amériques venaient de subir, dans le même jour, quatre attentats-suicides perpétrés par 19 pirates de l’air. Pour les Etats-Unis d’Amériques ces attaques terroristes en son cœur seront les plus tragiques et les plus meurtrières de son histoire depuis sa fondation.

Les décisions politiques et militaires qui seront prises par la suite changeront profondément et durablement les relations des Etats-Unis au reste du monde. En effet, le monde verra naître une nouvelle organisation terroriste dénommée Al Qu’Aïda et son chef Oussama Ben Laden accusés par le gouvernement américain d’être les commanditaires des attentats du 11 septembre 2001. Les attentats-suicides, qui causeront la mort de 2976 civils et de 6 000 blessés environ, seront qualifiés, le 17 octobre 2001, de crimes contre l’humanité par Mary Robison en charge du Haut-commissariat des N-U aux droits de l’homme.

Une fois les commanditaires des attentats-suicides démasqués et leurs organisations désignés, George W. Bush, alors Président des E-T, lancera la menace de guerre à tous les pays accusés de soutenir des terroristes en les désignant du nom de l’ « axe du mal ». Un mois après les attentats, l’armée américaine envahira avec ses alliés de l’Otan l’Afghanistan gouverné par les talibans accusés d’héberger les membres du réseau terroriste Al-Qu’Aïda dont Oussama Ben Laden et Al-Zawaari son bras droit.

Pourtant, si les talibans ont pu prendre le pouvoir en Afghanistan c’est avec l’aide des Etats-Unis qui les soutiendront matériellement et financièrement, entre 1979 et 1989 contre les envahisseurs soviétiques, notamment avec l’argent de la vente du pavot afghan. Sur les 200 milliards de $ que rapportera la vente du pavot 3 à 7 milliards $ serviront la CIA à financer la guerre des Talibans.

Le chef présumé d’Al Qu’Aïda, Oussama Ben Laden, né en Arabie Saoudite dans une richissime famille qui a fait fortune dans le BTP, sera recruté par la CIA pour exacerber la guerre contre les soviétiques. Etrange retournement de l’histoire que d’utiliser le même Ben Laden comme alibi pour envahir l’Afghanistan dans la lutte contre le terrorisme.

Une décennie après les attentats et l’invasion de l’Afghanistan par 150 000 soldats de l’Otan dont 4 000 français et plus 400 milliards de $ dépensés, et le durcissement des législations sécuritaires pratiquement dans tous les pays du monde, que sait-on véritablement de la nébuleuse Al-Qu’Aïda ? Que sait-on réellement de la mort d’Oussama Ben Laden ? Ce qui devait être une guerre pour anéantir le terrorisme, a-t-elle été gagnée ? Si non à quel prix ? Si oui à quel prix aussi ? Est-ce un complot ou pas ?

A ce jour, nous n’en savons pas davantage car aucune enquête sérieuse impartiale objective n’a été menée pour établir la vérité. Par voie de conséquence, l’ombre du doute légitime plane toujours.

Cependant, ils demeurent des faits. Les attentats du 11 septembre ont servi d’alibi au gouvernement Bush et l’Otan pour mettre à feu et à sang l’Afghanistan sans mettre fin au terrorisme. En appliquant la vieille loi du Talion ils ont entrepris une guerre économique pour s’accaparer des pipelines venant du Turkménistan, des énormes gisements de gaz et de minerais comme le lithium, le fer et d’autres en grandes quantités contenus sur le sol afghan. Les soviétiques avaient menés des prospections pendant qu’ils occupaient le pays et les dernières prospections furent réalisées par le Pentagone, en 2007, en s’appuyant sur celles des soviétiques.

Le peuple Afghan n’a vu venir ni la paix ni la démocratie ni la stabilité que les Etats-Unis et leurs alliés dont la France prétendaient lui apporter. Bien au contraire, l’invasion de l’Otan s’est transformée en une guerre d’occupation avec sa chaîne ininterrompue de catastrophes humaines, sociales, civiles et matérielles. A-t-elle point, qu’il n’existe aucune estimation complète et sérieuse du nombre de victimes civiles afghans morts des bavures militaires de l’Otan, et ceux morts suite aux blessures, de faim, du froid ainsi que des maladies provoqués par les bombardements et l’isolement. Une façon de cacher une tragédie bien pire que celle du 11 septembre.

L’invasion a coûtée très chère en vie du côté de la coalition, c’est au moins 6 000 soldats américains tués, dont 75 soldats français depuis 2001. Dans un documentaire réalisé dans un village reculé de l’Afghanistan, un homme afghan disait « si les terroristes ont détruit deux tours des américains combien de maisons et de vies eux ont-ils détruit ? ». Cette question résume bien la colère et l’incompréhension des victimes collatérales de l’invasion Otano-américaine. Cette incompréhension n’a-t-il pas aussi exacerbée la fracture entre les citoyens du monde ?

Le 11 septembre, et maintenant ? Quelle leçon tirer après une décennie de traque de terroristes de tous poils ? Car, à ce jour, le fantôme du terrorisme hante toujours les populations des quatre coins du globe. Le terrorisme est devenu cette chimère qui ne cesse d’être utilisée comme alibi pour extorquer des profits en déclarant la guerre aux peuples et en restreignant Etat après Etat la démocratie.

Le seul combat victorieux contre le terrorisme et ceux qui les instrumentalisent pour s’attaquer aux peuples c’est la défense de la démocratie et de la justice sociale pour des droits universels à tous les individus du monde. Lâches sont les auteurs des attentats du 11 septembre, mais lâches sont ceux aussi qui ont fabriqué et instrumentalisé le terrorisme pour diviser les peuples.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :