Moi Jaurès, candidat en 2012

Ancien député PS de Seine-et-Marne (de 1986 à 1993), Jean-Pierre Fourré est l’un des rares parlementaires socialistes à avoir voté contre l’intervention militaire française en Irak janvier 1991. Membre de la gauche du parti, aux côtés des amis de Jean-Pierre Chevènement, durant de nombreuses années, il est aujourd’hui sans attache partisane. Devenu éditeur et passionné de théâtre, il a fait revivre la figure de Jaurès dans un spectacle intitulé « la dernière journée de Jean Jaurès ». Il y incarnait le rôle du tribun socialiste avec conviction. Poursuivant sur sa lancée, il vient de publier un petit opuscule compilant quelques grands textes du député de Carmaux et montrant toute leur actualité pour la gauche actuelle. Rencontre.

Quels sont tes objectifs avec la publication de cet ouvrage qui compile des textes et des articles de Jean Jaurès ?

Jean-Pierre Fourré: Jean Jaurès, nom de rue, de gymnase, de salle de réunion ; chacun cite ce nom parmi tant d’autres personnages illustres. Mais aujourd’hui qui connaît Jean Jaurès ? Questionner les et comprendre le Réel  dixit Jean Jaurès, militants politiques de gauche laisse apparaitre trop souvent une méconnaissance coupable. Mais au-delà d’apprendre au plus grand nombre le parcours et la pensée de Jean Jaurès, j’ai souhaité introduire un vrai débat politique au moment où tant de candidats vont solliciter nos suffrages, un débat sur le fond, sur la société à créer, sur « l’idéal » (« aller à l’Idéal ») .

En quoi la pensée de Jaurès te semble –telle encore actuelle presque 100 après sa disparition ?

JP-F : La pensée de Jaurès n’a pas pris une ride, et pour cause, puisque fondée sur une réflexion philosophique traduite en action politique, où l’avenir de l’homme est au coeur de ses préoccupations. Quoi de plus actuel ? Les propositions des partis politiques, les décisions des gouvernements sont aujourd’hui aliénés aux principes du « marché », et plus généralement à ce système libéral, inéluctable, sans marge de manoeuvre, nous rappelle t’on en permanence ; au point que le mot « socialisme » est bradé pour cette idée ambigüe de « social-libéralisme ». Comment les citoyens et surtout les plus jeunes peuvent encore croire en ce slogan d’hier : « changer la vie ». Les refuges dans le communautarisme, dans l’action individuelle, trop souvent palliatifs à une implication dans un projet à long terme, ne remettent pas en cause le système seul responsable de toutes ces injustices criantes. Revenons donc aux fondamentaux, ceux qui doivent encadrer l’intervention militante du quotidien, ceux que Jaurès rappelait il ya cent ans. Nous avons besoin de ces références, de cette cohérence, de ces solutions tellement actuelles.

Le titre de l’ouvrage semble être une interpellation à la gauche actuelle en vue des échéances de l’an prochain, confirmes- tu cette visée?

JP-F : C’est une interpellation du monde politique, des économistes, des philosophes et de l’ensemble des médias, sur la question essentielle : « quel Idéal pour notre société ? » Interpellation aux candidats, pour savoir qui se reconnaitra dans la fidélité à Jaurès et aux principes d’une société réellement démocratique ? N’y a t’il pas de meilleures moments que la campagne présidentielle pour imposer au-delà des clichés médiatiques et du superficiels un débat avec tous les citoyens sur cette question ? Jean Jaurès trouvait « médiocres les hommes qui ne savent pas reconnaitre dans le présent la force accumulée des grandeurs du passé et le gage des grandeurs de l’avenir… ».Alors, introduisons Jaurès dans le débat pour 2012, l’avenir de notre pays le mérite bien.

Propos recueillis par Julien GUERIN

Lire Moi Jaurès, candidat en 2012,

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :