Lançons l’offensive pour sauver nos retraites.

Par Florent Haspel (Responsable MJS du groupe Gier-Pilat)

Malgré la défaite de la France en Afrique du Sud et le fameux épisode des mutins, l’été sportif français fut plutôt réussi. Certain d’entre nous sont peut être encore dans l’euphorie des différents Championnats d’Europe, des victoires de Lemaitre, Bernard, Bousquet. Toutefois la rentrée arrive et les soucis du quotidien sont dans les bagages. Pour certain d’entre nous les vacances ont vidé la tirelire et d’autres n’ont même pas eu la chance de partir. Les injustices sociales ne partent malheureusement jamais en vacances. Néanmoins, nous avons essayé de laisser les tracas du quotidien de côté pour davantage nous détendre, faire le vide. Heureusement, malgré le retour aux affaires la plupart de nos concitoyens ont les poumons gonflés à bloc. Cependant, nous risquons de vite tirer la langue devant les premières difficultés et les millions de salariés français courberont l’échine comme ils en ont tant l’habitude.

Qui plus est, de nombreux combats nous attendent comme si nos journées n’étaient déjà pas assez fatigantes. La riposte face à l’embolie sécuritaire de Nicolas Sarkozy et Brice Hortefeux mais surtout le combat, la révolte, la « guerre » contre la régression sociale néo conservatrice de la droite au pouvoir, la contre réforme des retraites Woerth-Sarkozy. En cette rentrée, rappelons nos principaux mots d’ordre, une retraite à 60 ans, à taux plein pour tous et toute la gauche fera front derrière ces revendications ainsi que la majorité des français. Face à nos résistances, le gouvernement joue la sourde oreille et nous rappelle en bon professeur que ces prédicats néo conservateurs nous oblige à travailler jusqu’à 65 ans minimum et que si nous ne faisons pas ce sacrifice sur l’hôtel de notre solidarité nationale notre système par répartition agonisera et mourra.

Horizon bien funeste que nous prédit la droite dans une logique purement comptable et démagogique qui oublie totalement que ce système par répartition est un des fondements de notre solidarité nationale. Notre pays connaît un choc démographique mais celui-ci ne durera pas jusqu’à mathusalem. Nous sommes un des seuls pays européens à avoir gardé l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans mais en réalité nous cotisons  et travaillons déjà plus que nos voisins européens. Enfin travailler, c’est presque devenu un euphémisme car la plupart des nouveaux retraités sont d’anciens chômeurs et beaucoup ont connu des carrières hachées avec de longues périodes d’inactivité, notamment les femmes.

 Oui, mais face à nos remarques pertinentes et notre riposte, nos concitoyens nous disent qu’il va bien falloir payer quoi qu’il advienne. Alors payons et commençons par faire payer les catégories les plus aisées dont certaines ont bénéficié du bouclier fiscal, du bouclier antisocial. Imposons tous les revenus, notamment ceux issus du capital, stock option, intéressement…Mais aussi, soyons réalistes, cotisons plus en augmentant le taux de prélèvement des cotisations sociales, notamment les charges patronales dont au préalable toute exonération devra être proscrite et nous devrons réfléchir à une modulation de l’impôt sur les sociétés pour que nos PME restent compétitives. De plus, améliorons le taux d’emploi des séniors qui est un des plus bas d’Europe. Concernant le nombre d’années de cotisations, celui ci devra être modulé en fonction de la pénibilité du travail, néanmoins cela ne suffira pas pour agir à la source. Ainsi, nous avoir comme priorité l’amélioration des conditions de travail. En outre, avant toute chose, nous devrons augmenter tous les salaires. Beaucoup de solutions, d’alternatives existent et les mois qui viennent permettront de les détailler, de les ré-argumenter avec comme témoins à l’écoute, les français. Pour l’heure, il est de notre devoir de casser le dogme néo conservateur qui veut nous faire travailler jusqu’à 70 ans et finira par nous tuer à la tâche. De cette manière, le « problème » du financement des retraites sera résolu…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :