Pour la paix entre l’Etat d’Israël et les Palestiniens

 

Tunjaï CILGI (MJS 64)

L’attaque des commandos israéliens contre le convoi humanitaire international a indigné une grande partie des citoyens du monde. Un rappel des faits est utile pour prendre la mesure de l’indignation.

Le 31 mai, dans la partie turque de Chypre, un convoi humanitaire de 6 bateaux et affrétés par 51 ONG internationales, aidé par le gouvernement turc, prend le large vers Gaza pour briser le blocus imposé depuis 2008 par l’Etat israélien. Dans l’un des bateaux, le Marvi Marmara, se trouve à bord une organisation humanitaire turque IYV « Insan Yardim Vakfi » ou « Fondation d’assistance humanitaire » proche du parti de l’AKP au pouvoir. Une organisation considérée depuis comme « terroriste » par les autorités israéliennes.C’est ce même bateau qui sera attaqué pendant la nuit par les commandos israéliens dans les eaux internationales. Une attaque qui causera la mort de 9 ressortissants turcs de cette organisation. Depuis, l’autopsie effectuée par un médecin légal à la demande du ministre de la Justice turc, révélera que les 9 victimes ont été touchées par 30 balles en tout, deux des victimes ayant été atteintes à la tête .

Un climat tendu s’est alors instauré entre Israël et la Turquie. A Istanbul, Ankara et un peu partout en Turquie, d’immenses manifestations ont appelé le gouvernement turc à répondre à Israël à la mesure de l’attaque commise par les commandos israéliens. Le Premier ministre turc avait sonné la charge de propos virulents et guerrier contre Israël, allant jusqu’à dire que plus rien ne serait comme avant, exacerbant le sentiment nationaliste, rameutant les populations du Moyen-Orient contre Israël, prenant des mesures d’interdiction de survol du sol turc par les avions militaires israéliens qui effectuaient des vols d’entraînement avec l’armée de l’air turque.

Mais, moins d’un mois plus tard, une  rencontre « secrète » avait lieu entre le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu et son collègue le ministre israélien du Commerce, Benjamin Ben Eliezen, pour tenter d’améliorer les relations entre les deux pays. Dans le silence de la communauté internationale, les exigences turques n’ont pas réussi à contraindre le gouvernement israélien d’accepter la constitution d’une commission d’enquête internationale indépendante, pour faire la lumière sur l’attaque des commandos israéliens. Israël n’a pas non plus fait des « excuses » officielles à la Turquie.

 Pourtant l’attaque des commandos israéliens contre le convoi naval humanitaire international dans les eaux internationales est un acte strictement contraire au Droit international. A ce jour, l’Etat israélien refuse toujours la constitution d’une commission d’enquête internationale indépendante. Il propose à la Turquie ainsi qu’à la communauté internationale une commission constituée de ses propres juges. L’attitude de l’Etat israélien est totalement condamnable. Comment œuvrer pour la paix quand un Etat bafoue le Droit qui régit la communauté humaine internationale dont les membres voudraient vivre en paix ?

La Paix ne se décrète pas. Elle est une construction humaine. Et si les armes apportaient la paix avec les 1534 milliards de dollars de dépenses militaires mondiales la terre devrait être un havre de paix. Il n’en est rien. Les propos virulents du Premier ministre turc ne font pas non plus avancer l’objectif essentiel qui est la paix entre les peuples israélien et palestinien. Nous croyons en la capacité des citoyens israéliens et palestiniens à œuvre ensemble pour construire une paix juste, viable et durable. Mais il ne peut y avoir de paix juste, viable et durable sans le respect de la démocratie. Le fondement de la démocratie c’est l’égalité des droits. Le droit pour les peuples palestiniens comme israéliens de vivre sur leur territoire et de disposer librement de leur destinée.

Or, si le peuple israélien dispose de ce droit, il n’en est pas de même pour les Palestiniens, qui sont soumis, depuis un demi siècle, aux diktats de l’Etat israélien militariste. Qui, par des procédés d’endoctrinement, imprègne une grande majorité de sa population d’une idéologie militariste. Ceci dans le but de légitimer au nom d’un droit « sacré » la colonisation des territoires palestiniens, les blocus unilatéraux, les attaques contre les Palestiniens. Depuis 1948, les Palestiniens luttent contre le nettoyage ethnique de la Palestine. Cette année-là ils ont perdu 80 % de leur patrie. Le peuple palestinien a été divisé géographiquement comme personne ne l’a été au cours de la seconde moitié du 20e siècle. Cette attitude de l’Etat israélien a conduit les mouvements nationaux palestiniens à recourir à des formes de violence qui ont permis à l’Etat israélien de justifier ses attaques violentes, injustes et contraires au Droit international. Les citoyens israéliens ne doivent pas accepter le sort infligé au peuple palestinien alors qu’ils ne l’accepteraient pas pour eux-mêmes. La paix est l’affaire des peuples et non des militaires. C’est en ce sens que nous militons pour que la majorité des Israéliens rejettent l’idéologie nationaliste et militariste du sionisme et que la paix et le respect de la démocratie deviennent le dénominateur commun aux Israéliens et aux Palestiniens. Pour qu’une paix viable durable et juste se réalise, il faut que l’Etat israélien mette un terme à sa politique de blocus de Gaza, de colonisation,  d’oppression des Palestiniens, qu’il reconnaisse le droit des réfugiés palestiniens à revenir sur leurs territoires et qu’il accepte la libération mutuelle des prisonniers palestiniens et israéliens. Loin d’accuser et de culpabiliser les citoyens israéliens, nous militons pour le respect des droits fondamentaux dans les deux sociétés. Comme nous militons pour la paix entre les Turcs et les Kurdes… Les Israélens et les Palestiniens doivent décider de la forme de l’Etat dans lequel ils souhaitent vivre. Ils doivent donner aux générations futures les moyens de cohabiter et pourquoi pas de vivre ensemble.

Tunjaï CILGI (MJS-PS)

Publicités

One Response to Pour la paix entre l’Etat d’Israël et les Palestiniens

  1. fenestraz says:

    Très bon article.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :