60 ans à taux plein : toute la gauche est pour !

Si on ne connaissait pas la rengaine, les prochains mois de mobilisation suffiraient à nous l’apprendre : « les retraites, elles sont à nous : on s’est battu pour les gagner, on se battra pour les garder » ! La retraite à 60 ans est tout à la fois un acquis social grandiose, un moyen fondamental pour répartir les richesses, mais aussi une façon de vivre ensemble entre générations. La retraite à 60 ans est une grande victoire obtenue -faut-il le rappeler ?- les lendemains d’un certain 10 mai 1981, quand la gauche est enfin arrivée au pouvoir en France, effet différé de cette lame de fond si profonde qui avait traversé notre pays en 1968. La retraite à 60 ans, c’était une affirmation forte contre les fameux « marchés », c’est-à-dire contre les spéculateurs bien réels et leurs profits. La France socialiste d’alors voulait montrer au monde que c’était possible et que la République pouvait réaliser œuvre de salubrité publique en mettant la manne financière colossale que constitue les fonds des caisses d’assurance-maladie hors de portée de la spéculation boursière.

Défendre la retraite à 60 ans aujourd’hui, malgré la hausse de l’espérance de vie brandie tous les 4 matins par le camp d’en face, c’est affirmer -sacrilège pour les chantres de l’accumulation capitaliste!- qu’il y a une vie après le travail et hors du travail, qu’on a encore une chance d’être heureux en quittant l’usine ou le bureau. Contrairement à ce que nous dit la droite décomplexée qui reste aux affaires malgré son caractère minoritaire et illégitime. Comme le disait judicieusement Gérard Filoche lors du meeting unitaire du 6 mai dernier à la Bellevilloise, quand Christine Lagarde justifie la nécessité de continuer à chercher du boulot à 57 ans par le fait qu’à cet âge, « on n’est pas fichu », elle dit tout haut ce que la droite et le patronat pensent tout bas : on n’est bon pour la retraite que quand on est fichu,  pressuré, que quand on a tout donné au dieu capitaliste et à ses prêtres. C’est oublier beaucoup de choses. Allons-y en vrac ! C’est oublier que la moyenne de la durée de cotisation a baissé en France entre 2003 et 2008, malgré les mensonges du gouvernement, car on ne veut plus des salariés de plus de 55 ans, jugés improductifs. Que l’espérance de vie en bonne santé ne dépasse par les 63 ans pour un homme, et même les 59 ans pour un ouvrier. Qu’après 55 ans, 2 maladies sur 5 sont liées au travail et qu’on atteint le chiffre terrifiant de 3 sur 5 quand on dépasse les 60 ans.

Le réforme qu’elle prépare est à l’image de la droite : elle n’est pas populaire. Car les salariés savent qu’on ne leur donnera aucun moyen pour s’en sortir si la donne ultralibérale entrait dans la vie. Face à une droite divisée, nous pouvons gagner. Notamment parce que la gauche, elle, présente un front uni pour défendre le système de répartition et la retraite à 60 ans. Preuve en est : le meeting unitaire de toute la gauche a réuni, le 6 mai dernier, un monde fou et des orateurs de renom (Gérard Filoche, Razzy Hammadi, Jean-Luc Mélenchon, Olivier Besancenot…). La salle prévue par les organisateurs était en réalité trop petite et près de 500 personnes ont patiemment attendu dehors, en plein milieu de la route, et ont fait leur propre meeting -à 5, à 10 ou à 15- jusqu’à ce qu’on leur annonce qu’il serait impossible d’écouter le vrai… Pour ceux qui n’ont pu entrer et pour tous ceux qui n’ont pu se rendre à Ménilmontant jeudi dernier, nous proposons la vidéo de cette belle soirée militante, au cœur de Paris et au cœur de notre camp.

meeting unitaire pour la retraite à 60 ans, Paris, le 6 mai 2010

Publicités

2 Responses to 60 ans à taux plein : toute la gauche est pour !

  1. richard dogni says:

    camarades je voudrais au nom du cafes(congrès des anciens de la federation estudiantine et scolaire de cote d’ivoire) vous feliciter pour la mobilisation et vous souhaiter courage dans ce combat noble que vous menez.nous en cote d’ivoire le regime au pouvoire qui semblait socialiste a ajourd’hui assigné toute la population à la pauvreté. luttons car seule la lutte paie.

  2. Effectivement, toute la gauche est pour…
    Sauf : Martine Aubry, Dominique SK, JC Cambadelis, Claude Bartolone, François Hollande, François Lamy, Ségolène Royal, etc, etc, etc.
    Cherchez l’erreur ;-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :