Dis donc, Proglio ! 780 000 € par an, ça te suffit pas ?

Par Johann Cesa (BN, 42)

Plus fort que les mobilisations sociales qui rassemblent 2 à 3 millions de personnes dans les rues, plus fort aussi que 2,3 millions de citoyens qui se prononcent contre la privatisation de la Poste ! L’opinion publique semble avoir démontré, une nouvelle fois, toute sa force pour faire plier Sarko. La première fois, c’était pour empêcher le fiston de prendre la tête de l’Epad. Même procédé, même résultat : la droite fait mine de soutenir l’insoutenable et, pendant ce temps, les internautes prennent d’assaut les réseaux sociaux, tandis que les Français poussent la gueulante sur les ondes dans les émissions de talk-show. Ensuite, les responsables politiques de gauche commencent à parler à l’unisson et les premières fissures chez les élus de droite apparaissent. Enfin le gouvernement recule.

Dans « l’affaire Proglio », celle qui obtient la palme du ridicule, c’est madame la comtesse, Christine Lagarde. C’est elle qui avait déclaré le 5 novembre 2009 au Sénat qu’il n’était « pas question de cumul de rémunérations. M. Proglio n’en percevra qu’une. Mais en aucun cas […], il n’y aura cumul ». Un mois plus tard, le 17 décembre, le conseil d’administration de Véolia vote une rémunération à hauteur de 450 000 € pour Proglio. Résultat : ce dernier toucherait près de 2 millions d’euros par an…

Mais ceci n’est que la partie visible de l’iceberg. En réalité ,c’est bien le privé qui s’entremêle avec le public. Proglio souhaite faire d’EDF le principal actionnaire de Véolia et qui empocherait les dividendes de cette opération ? Proglio bien sûr ! A cela, nous pouvons ajouter la retraite chapeau d’1 million d’euros et les 12 millions que peuvent lui rapporter son demi-million de stock options.

Tous ces millions sont à des années lumières des 39 000 € de salaire moyen de l’entreprise publique, d’autant plus que Proglio a un salaire annuel de 45 % supérieur à celui de Gardonneix son prédécesseur, qui lui-même avait plus que doublé son salaire en cinq ans. Notre proposition de limiter le salaire du patron à 20 fois le salaire moyen de ses salariés prend dans cette histoire tout son sens. Et selon ce calcul, Proglio empocherait tout de même 780 000 € par an, soit 2167 € par jour…. Le plafonnement des salaires des chefs d’entreprises n’est qu’un moyen pour prouver au salariat sa propre force ! Oui, nous pouvons faire taire la morne arrogance de ceux d’en face ! Cette proposition est symbolique, puisque l’on s’attaque à quelques milliers de privilégiés. Mais elle est importante dans une société où l’on demande aux chômeurs de justifier ses recherches d’emplois sous peine de radiation, où 10% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Et  surtout dans une France où l’on demande aux salariés de « travailler plus pour gagner plus »… mais pour qu’au final, ils touchent une pension de misère !

Publicités

2 Responses to Dis donc, Proglio ! 780 000 € par an, ça te suffit pas ?

  1. SARRAZIN Yves says:

    Et de plus, comment peut-on cummuler ces deux emplois, chacun n’occupe-t-il pas à plein temps? Et si c’était le cas, raison de plus pour déclarer le montant de chacun de ses salaires totalement injustifié!

  2. jibault says:

    l’affaire Proglio montre une fois de plus la coupure sociale qui ne semble plus intéresser grand monde.
    Il me semble que l’on pourrait » profiter » de l’émoi créé par cette affaire pour exiger 2 choses:
    1. Créer un revenu maximum au-delà duquel l’Etat « prend tout » comme avait dit plaisemment G. Marchais dans les années 80
    2. Relèvement immédiat du SMIC à 1500 €/mois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :