Chômage : silence radio !

Par Johann Cesa (BN du MJS, 42)

Depuis quelques jours, on entend très peu parler du nouveau chiffre du chômage dans la zone Euro ! Et pourtant Eurostat, nous annonce que le taux de chômage a dépassé la barre symbolique des 10% soit le plus haut niveau jamais atteint par l’indice européen. Avant le début de la crise, c’est à dire en automne 2008, le taux de chômage n’était « que » de 7,5%. A l’annonce de ce chiffre, une seule chose à faire : se jeter sur les journaux économiques et lire les quelques réactions de nos « experts » économistes. « Experts » qui ont conduit notre économie dans le mur, entraînant par-là même la misère sociale et le désarroi pour bon nombre de salariés européens.

La palme d’or revient sans conteste à Howard Archer, économiste à l’institut IHS Global Insight. Il déclare : « La bonne nouvelle, c’est que c’est la plus faible hausse (mensuelle) depuis juin 2008, après une augmentation de 156.000 (ndlr : chômeurs) en octobre »… Parfait on est rassuré ! Ceci démontre une nouvelle fois qu’on est bien loin de la sortie de crise, surtout pour les salariés. Les boursicoteurs, eux, sont à la fête ! L’indice CAC 40 affiche une insolente progression de 22, 32 % en 2009. Et quelles entreprises ont connu les plus fortes hausses pour leurs actions? Celles qui ont été le plus aidées par l’Etat pour traverser la crise, bien sûr ! Les actions Renault et Peugeot ont respectivement grimpé de 95, 15 % et 94, 77 % en un an. Les banques ont également tiré leur épingle du jeu, avec une progression sectorielle de près de 70 %, dont + 84, 79 % pour BNP Paribas, 54, 5 % pour Crédit Agricole et 35, 97 % pour Société Générale. Les banquiers roulent sur l’or pendant que les autres crèvent la dalle et se mettent en grève pour quelques dizaines d’euros supplémentaires… On socialise les prêts et on privatise les profits ! L’État social a laissé sa place à un État pompier ! Dans le peloton des entreprises qui ont connu un sort plus malheureux, on retrouve France Télécom (-12, 68 %) et GDF Suez (-14, 27 %). Les coupes sombres dans les effectifs n’auront donc pas suffi. Qui a dit qu’une entreprise en voie de privatisation est plus compétitive qu’un monopole public ?

Ces chiffres -celui du chômage d’un côté et les indicateurs financiers de l’autre- sont totalement contradictoires. Cette aberration consubstantielle au système capitaliste démontre qu’il n’a pas tiré les enseignements de la crise, s’il n’en a jamais été capable ! Le partage des richesses n’est toujours pas à l’ordre du jour. Les libéraux affirment encore et toujours qu’il faut baisser le coût de la main-d’œuvre de la zone euro, qui serait trop élevé par rapport aux pays de l’Europe de l’Est et aux pays émergents (Chine, Inde, Brésil)… Nous, nous disons qu’il faut d’abord baisser le coût du capital, qui chaque année confisque un peu plus au travail dans partage de la valeur ajoutée. Augmentation massive des salaires et des minima sociaux, retraite à 60 ans à taux plein, application stricte des 35 h ! Voilà ce qu’il faut répondre à ceux d’en face. Cohérente avec elle-même, la droite et les libéraux tapent toujours sur les 35 heures : « les Français sont des fainéants », vitupèrent-ils ! « Il faut travailler plus pour gagner plus »… Et bien un nouveau chiffre vient de sortir, qui détruit totalement leur argumentaire mensonger et idéologique. En effet, « en 2007, la France était au-dessus de la moyenne de six autres pays européens avec une durée annuelle du travail de 1 570 heures, contre 1 555 en moyenne en Allemagne, Italie, Pays-Bas, Espagne, Suède et Royaume-Uni » (étude INSEE, chiffres à paraître aujourd’hui). Mais une nouvelle fois, personne n’en parle…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :