Des primaires, OK, mais lesquelles ?

Par David Torres (31)

Qui va manger qui ?Notre parti s’est engagé dans la voie des primaires, soit. Mais cela ne veut pas forcément dire grand-chose tellement il y a de possibilités dans l’organisation de ces primaires. A nous de faire le maximum pour qu’elles soient source d’efficacité. Et par efficacité nous entendons trouver la meilleure voie pour battre la droite aux prochaines présidentielles sur la base d’un programme de gauche.

Battre la droite
Dire que l’on va organiser des primaires pour les prochaines présidentielles ne suffira pas pour battre la droite. La grande question se résume à : quelles primaires voulons nous ?

Le périmètre de ces primaires est un message politique essentiel. Si l’on doit organiser des élections « populaires » en délimitant les primaires en dehors de la gauche, c’est la défaite assurée. Il y en a assez du flirt d’un certain nombre de dirigeants du parti socialiste avec la droite. Le modem n’est pas un parti, il ne représente rien. Il n’a pas de programme en dehors de celui de Sarkozy. Bayrou lui-même ne veut pas entrer dans le champ de la gauche. Des primaires ouvertes à la droite, cela signifie des primaires ou il n’y aura pas toute la gauche. Les autres partis de gauche, du NPA au PG en passant par le PCF ne voudront probablement pas participer à des primaires ou il y a un candidat de droite. Ces primaires se résumeraient à une alliance PS-centre droit, avec d’autres formations politiques à gauche du PS. Il n’y aurait pas de programme clair, pas de mesures pour répondre à l’urgence sociale provoquée par la crise, pas de possibilité de victoire.

L’organisation des primaires doit être l’opportunité de ressembler tous les partis de gauche, sans exception. Seule l’unité de tous les partis à gauche permettrait de faire émerger un programme et un candidat derrière une dynamique politique de rassemblement, ce qui nous parait être la seule voie à l’heure actuelle pour battre la droite. Il faut donc pousser de toutes nos forces à l’unité. Que l’on montre que ceux qui refuseraient cette unité de la gauche ne sont rien d’autre que des sectaires.

 
Un programme avant tout
Mais les primaires ne font pas le programme. Et sans programme clairement à gauche, l’unité de la gauche est faible, sans perspective. Sans programme commun, l’unité parait même difficilement réalisable. L’organisation de primaires ouvertes à toute la gauche à donc un préalable : la rencontre entre les partis pour l’écriture d’un programme. Ce programme doit répondre aux aspirations du salariat. Et face à la crise, il faut des mesures fortes, clairement anti libérales. Pour que ce programme soit le plus en phase avec ce qu’attend l’électorat de gauche, il ne faut pas qu’il soit issu seulement de la rencontre entre les dirigeants des partis qui participeraient aux primaires. S’il est essentiel que les dirigeant se rencontrent pour organiser les primaires ensemble, il faut aussi que le programme soit issu d’une discussion collective entre les militants des partis associés pour les primaires. Avec, pourquoi pas, a l’issu de ces rencontres, un vote des militants sur différentes propositions de programme.

C’est avec l’unité, un programme commun de tous les partis de gauche, décidé collectivement, que l’on pourra ensuite passer à la phase du choix du candidat.

 

 On aurait alors une vraie dynamique collective, démocratique, avec un programme issu des aspirations populaire et un candidat qui incarnerait ce programme. Cette force serait irrésistible et ni Sarkozy, ni les médias à ses bottes, ne pourraient vaincre cette dynamique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :