DSK à Matignon, jamais ! Non à l’Union Sacrée !

Par Jean-François Claudon

dsk et sarko dans le même bateau ?Selon Le Point, Sarko n’a pas seulement causé « réforme » du capitalisme avec DSK lors du G 20 de Londres. En effet, le Président aurait dit en coulisse au président du FMI : « je réfléchis à l’idée de te mettre à Matignon. Je voudrais savoir si tu es ouvert à cette réflexion ». DSK, qui ne voit visiblement pas de problème à cautionner l’orientation ultra-libérale des copains et des coquins de l’UMP, se serait dit « ouvert » à cette proposition. Forcément, en guise de commentaire, Le Point se cantonne à la sempiternelle question : volonté de déstabiliser le PS ou intérêt réel pour les compétences du présidentiable socialiste. Autre question que tous les salariés se posent forcément en se rasant : quand aura donc lieu cet hypothétique remaniement, summum de l’ouverture ? La presse aux ordres fait décidément bien son boulot…

A notre sens, il faut aller plus loin. Derrière ce scénario « paillette », qui ne fait fantasmer que les plumitifs people, il y a une nécessité brûlante pour les capitalistes français : fermer tous les débouchés politiques potentiels afin d’expliquer aux salariés de ce pays qu’il n’y a pas d’alternative à Sarkozy. En langage de gauche, ça s’appelle « l’Union sacrée ». Le mode d’emploi est simple. En temps de crise, expliquer sans relâche à qui veut l’entendre que les antagonismes sociaux doivent être subordonnés aux intérêts supérieurs de la Nation. D’un coup de baguette magique, parce que les intérêts des classes dominantes sont mis à mal, décréter que la lutte des classes n’existe plus et qu’il n’y a plus deux camps, comment en temps « normal ». Enrobez le tout dans un discours unanimiste et lénifiant du type « la patrie en danger ». Et le tour est joué ! Résultat garanti : plus de droite, plus de gauche, plus de souci pour imposer les choix du patronat et des actionnaires…

C’est tout le contraire que la gauche doit faire ! Elle doit dénoncer ces manœuvres ubuesques. Si la bourgeoisie française a besoin de l’union nationale, si elle est prête à intégrer dans sa majorité politique la gauche la plus influencée par ses « idées », c’est bien qu’elle craint pour ses intérêts vitaux. Rappelez-vous 1914 : les classes dominantes ont toutes tremblé à la vue de leur classe ouvrière respective en arme. Il suffisait que les « prolétaires en uniforme » se retournent pour leur régler leur compte une bonne fois pour toute. C’est pour ça qu’elles ont eu recours partout à de beaux discours sur « l’unité nationale » et sur « la défense de la patrie ». C’est grâce à cette pression qu’elles ont obtenu le ralliement des sociaux-démocrates en général, de la SFIO et du SPD en particulier.

En 2009, comme par le passé, il faut refuser toute proposition d’Union sacrée ! Même si c’est DSK, car beaucoup de concitoyens, il reste malgré tout de gauche… C’est la droite qui nous a mis dans le pétrin, qu’elle se débrouille toute seule ! La gauche, en appliquant des recettes de droite, ne fera que se décrédibiliser encore un peu plus… Au contraire, attaquons frontalement Sarko et sa bande. Montrons qu’ils gouvernent pour une infirme minorité et que leur base sociale, attirée en 2007 par le « travailler plus pour gagner plus » et par le thème de la sécurité, s’est littéralement désagrégée. Ils sont illégitimes et ils doivent partir, tout de suite ! Seule la gauche unie peut appliquer une politique favorable aux salariés de ce pays, sur la base d’un programme commun en rupture avec l’ordre libéral.

Publicités

3 Responses to DSK à Matignon, jamais ! Non à l’Union Sacrée !

  1. GG says:

    Pourquoi pas ?Il n’a jamais été socialiste !
    Qu’ils y aillent tous et que le PS soit sabordé .

  2. David C. says:

    Alors que la population d’Ukraine doit faire face à une grave crise sanitaire du à la grippe A H1N1 et à de graves maladies pulmonaires qui frappent quelques 40 000 Ukrainiens (30 morts et 1000 hospitalisations).

    Vendredi 30 octobre 2009, Dominique Strauss-Kahn (DSK), actuel directeur général du Fond Monaitaire Internationnale (F.M.I.), se dit « inquiète » (non pas des maladies qui ravagent le pays) après la promulgation par le président ukrainien, Viktor Iouchtchenko, d’une loi augmentant le salaire minimum de 11 % au 1er novembre. DSK prétend que « la nouvelle loi sur le salaire minimum, menaçaient [la] stabilité » du pays.

    DSK Vous avez dit  » Socialiste préféré des Français pour 2012 ? »

    Il est temps que toutes les révoltes particulières donnent naissance à un projet d’intérêt commun révolutionnaire!

    David C.
    david.cabas.over-blog.fr

  3. offensivesocialiste says:

    tout à fait d’accord! il ne faut jamais cesser de démasquer les libéraux qui se cachent dans notre parti!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :