Royal dans son état normal ?

Expiation... de 2007 ?Ce n’est pas parce qu’on est de droite que l’on dit forcément n’importe quoi. Le porte-parole adjoint de l’UMP, Dominique Paillé, a par exemple tout à fait compris que Ségolène Royal, à travers sa campagne d’excuses publiques, s’est lancée dans une « opération de survie politique ». L’ancienne candidate socialiste « est prête à tout tenter pour exister, pour exister médiatiquement », a ajouté le porte-flingue de l’Elysée. Voilà pourquoi Ségo s’est mise en tête de demander pardon à la terre entière pour expier le sarkozisme. C’est très beau, très charitable -et donc un rien cul-bénit-, mais ça fait surtout parler d’elle ! Et c’est parti pour la joute oratoire entre la droite et la gauche, entre la gauche qui la soutient et la gauche qui est gênée aux entournures, entre ceux qui la soupçonnent de folie et ceux qui considèrent ces assertions comme une preuve de machisme et de sexisme… Passons sur le ridicule de cette joute politicienne tragi-comique alors que la crise du capitalisme s’approfondit de jour en jour et que des millions de salariés se démènent pour défendre leur gagne-pain…

Ségo veut donc faire parler d’elle. C’est son droit. Mais, quand on est minoritaire dans une organisation démocratique, il y a une règle d’or : construire son courant, ses réseaux ou assurer sa popularité, tout cela ne doit pas se faire au dépend de l’organisation dont on est membre. Se développer contre la structure qui vous permet d’avoir une expression publique, c’est quand même le comble ! Or, c’est la stratégie de Royal depuis bien longtemps. Ségo, c’est le présidentialisme poussé jusqu’au bout, le bonapartisme rance se parant des atours de la modernité. C’est l’homme providentiel qui oublie totalement d’où il vient, trop occupé qu’il est à se regarder le nombril et à délirer sur son rapport personnel et intime avec le peuple tout entier. Débattre dans le cadre du PS à propos des mesures d’urgence sociale à prendre ? Avancer ses idées pour s’opposer frontalement à Sarkozy ? Vous voulez rire ! L’important, c’est d’entretenir ce rapport personnel avec la Nation, car 2012, c’est pour bientôt ! Et comme la repentance, c’est plutôt tendance…

Précisément, Ségo, quitte à demander pardon, pourquoi ne pas revenir aux sources du mal. Si Sarko est arrivé au pouvoir, c’est bien parce qu’on lui a permis de le faire. Si Royal est conséquente avec elle-même, elle devrait donc s’excuser pour avoir fait perdre notre camp en 2007, face au candidat du Medef et de TF1. Pour n’avoir même pas réussi à se présenter comme une candidate de gauche face à l’ultra-droite… Une autocritique honnête : ça, ce serait de la vraie expiation !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :